N°20 - Sûreté des stationnements à flot

Dernière mise à jour : 15 janv.


Sûreté vols ports morbihan trinité Crouesty
Console de bateau, cible de voleurs

Chers adhérents plaisanciers,


Les ports sont victimes de vols et/ou d’intrusions sur les bateaux stationnés à flot. En

clair d’insécurité.




Ce n’est pas un « scoop ». A consulter les archives de l’ASUC un tel fait observable et

observé ne date pas d’aujourd’hui.


Déjà, il y a plus de dix années, dès 2011 sur ledit phénomène un Président de l’ASUC en exercice alertait et attirait l’attention du gestionnaire du port du Crouesty, SAGEMOR devenue COMPAGNIE DES PORTS DU MORBIHAN/CPM.


Les années 2020 et 2021 ont été significatives. La presse s’en est emparée. Les associations de plaisanciers ont relayé les préoccupations des plaisanciers-usagers, en particulier celles affiliées à l’Union des Plaisanciers des Ports du Morbihan/UPPM. D’autant que les ports d’ARZAL, La TRINITE s/MER, Port HALIGUEN et Port du CROUESTY n’ont pas été épargnés, avec en point de mire du matériel électronique de navigation RAYMARINE, mais pas que ! Tout étant source de préjudices financiers et administratifs et d’inquiétudes.


Au fil de 2021, lors de conférences Audio et/ou Visio, l’ASUC et les élus CLUPIPP au Conseil portuaire ont échangé avec le gestionnaire/CPM, sur une telle préoccupation et ses impacts. De nombreux plaisanciers-usagers ont exprimé leur agacement, confrontés à cette situation de récidive des vols ainsi qu’à l’immobilisme de la CPM.


L’ASUC souligne l’initiative d’un plaisancier qui a mis en ligne une pétition, paradoxalement pas toujours soutenue par d’autres représentants de plaisanciers alors que la démarche vise les mêmes objectifs pourtant affichés avec fermeté auprès de la CPM ; cette pétition ayant le mérite de fédérer bon nombre de plaisanciers-usagers demandeurs de moyens et mesures de sécurité et de sureté renforcés.


L’ASUC déplore des engagements, avancées, perspectives encourageantes, effets d’annonce et communications par voie de presse, hélas non encore actés, mais présentés en tant que « dénouement positif ». Nous en sommes encore loin.


A la date du 12 octobre, au siège social de la CPM à VANNES, les membres du Conseil d’Administration de l’UPPM constitué des Présidents des Associations de plaisanciers- usagers des ports gérés par la CPM ont échangé avec Michel LE BRAS au fil d’une rencontre initiée par Jean-Claude FAVERIS, Président de l’UPPM et Alain ANGIBAUD, Vice-président.

Joël CARJUZAA/Vice-président et Maryse MASSULTEAU/Présidente y représentaient l’ASUC.


Ainsi étaient représentés, les ports de LA ROCHE-BERNARD, ARRADON, LOCMIQUELIC, FOLLEUX y compris ARZAL, LA TRINITE S/MER, PORT HALIGEN, LE CROUESTY, ces quatre derniers ports victimes de visites intrusives constatées de façon répétitive dès 2019, 2020 et récemment en 2021.


L’ordre du jour listait divers points en premier lieu desquels, la sécurité des biens et des personnes.


L’UPPM et ses présidents d’Associations ont témoigné de l’exaspération des plaisanciers et interpellé Michel LE BRAS, Directeur de la CPM. Saisi du constat des plaisanciers, il s’est déclaré « favorable » à un travail collectif visant à agir préventivement « port par port » en tant que gestionnaire de ces ports, et de concert avec les associations de plaisanciers et la gendarmerie, tout en impliquant les élus locaux, dont les maires des communes concernées.


Pour M. LE BRAS, la sécurité des personnes et des biens, repose sur un objectif essentiel : « faire fuir les délinquants » et « bloquer les accès ».


Outre la prévention très récente (vigiles, rondes de la gendarmerie, nouvelles caméras), des équipements et des mesures complémentaires de sureté (portillons avec contrôle d’accès par badge, voire éclairages de détection) tels qu’utilisés et adoptés dans de nombreux ports de la façade atlantique ont été unanimement demandés avec insistance par les membres présents.


Michel LE BRAS s’y est engagé d’autant que le (nouveau) Président du Département, David LAPPARTIENT estime « indispensable de revoir la position du Département sur les équipements à mettre en place ». « Une « priorité » selon ce nouvel élu.


Les Présidents d’Associations de plaisanciers affiliées à l’UPPM déterminés ont espérés que (enfin) la CPM prenne en compte les demandes et réclamations formulées depuis de nombreuses années, par ses « clients ».


Pour l’ASUC, des interrogations légitimes subsistent. Elles résultent d'engagements (déjà) pris dès 2018 mais, une fois encore, non suivis d'effets, dixit (Brochure MORBIHAN, STRATÉGIES ET PERSPECTIVES - NAVIGUER en BONNE COMPAGNIE : "... DES MESURES DE PRÉVENTIONS POUR AMÉLIORER LA SÉCURITÉ DES BATEAUX... Mise en place de portillons fermés ou gérés par Primo Accès (LE CROUESTY)".


La CPM est-elle, aujourd'hui disposée à décliner les moyens et mesures envisagés ? En a-t-elle la volonté ? Quel en serait le montant de l'investissement ?


Inscrits à l'ordre du jour du Conseil Portuaire du Crouesty, ce 15 novembre 2021, ces éléments ont fait l’objet d’échanges, sans pour autant en obtenir ceux liés à l’investissement prévisionnel.


Dans l'intérêt général des plaisanciers-usagers du port du Crouesty, dans le cadre d’une démarche collective, à deux reprises -le 6 puis le 25 octobre 2021- l’ASUC a sollicité :


1. Une réunion en présence des représentants de plaisanciers-usagers, des élus CLUPIPP au Conseil portuaire, du gestionnaire/CPM et Directeur du port, de la Gendarmerie.


2. Une communication globale par mailing à l’attention de tous les usagers du port afin que soient officialisés les engagements de la CPM.

Sur la thématique du stationnement à flot Port du Crouesty/Mesures de sûreté, ce 20 décembre 2021, l’ASUC et autres personnes concernées ont rencontré le gestionnaire/CPM, le directeur du port, la Gendarmerie et autres personnes impliquées.


Nous avons pris acte des préconisations exprimées par les représentants de la Gendarmerie, en particulier le contrôle d’accès des passerelles dédiées au stationnement à flot (Mise en place de portillons fermés/gérés).


Outre les préconisations propres aux deux ports de la TRINITE et le CROUESTY :


A chaque vol ou tentative, porter plainte, seul moyen de déclencher une enquête.

• La vidéo-protection est un outil majeur mais des moyens complémentaires sont nécessaires.

• Il est anormal de laisser libre l’accès aux pontons comme à l’heure actuelle. L’idéal, en cas d’accès par ponton, étant un ponton avec contrôle d’accès d’une porte ayant vocation à se refermer.

• La signalétique doit être claire et impérative.

• Aider à la surveillance par : - Un éclairage s’allumant la nuit à l’ouverture de la

porte du ponton ou bien du fait de la circulation sur lesdits pontons. - Rondes

avec des chiens pour être visible. – Concept Plaisanciers vigilants.

• Difficile d’obtenir un « flagrant délit ». Tout se joue dans la prévention et

l’analyse à postériori.


L’ASUC compte sur la CPM et le DEPARTEMENT en tant qu’autorités compétentes pour donner suite à de telles orientations pour l’année qui s’ouvre. Et surtout pour que les engagements ne demeurent ni tardifs, ni vains.


L’ASUC s’étonne et regrette qu’aucun budget prévisionnel visant de telles dépenses exceptionnelles liées au contexte des « vols en série » n’ait été inscrit pour 2022. Les autorités compétentes pourraient y remédier sans délai. A suivre !


Fin janvier au plus tard, si le sujet n’évolue pas, l’ASUC (voire autres partenaires) sollicitera les autorités compétentes en vue d’une communication adéquate vers leurs clients, les plaisanciers-usagers à propos des investissements prévisionnels fixés, appels d’offres, mesures et équipements choisis, planning de mise œuvre, etc. comme

évoqué en séance, ce 20 décembre 2021.


Suite à ces « vols en série », la gendarmerie a été saisie au niveau régional à RENNES. Les investigations sont en cours et donc confidentielles. Un gendarme référent est en charge du dossier à VANNES.


Le maire d’ARZON présent à cette réunion s’est positionné très en retrait à propos des mesures et moyens envisagés (contrôle d’accès par portillons gérés) contre la libre déambulation du public sur les passerelles de stationnement à flot, soucieux de l’image négative -perte de convivialité- donnée par ces moyens et mesures de protection.


Les représentants des plaisanciers-usagers, y compris JC. FAVERIS/Président de l’UPPM présent ce 20 décembre l’ont ainsi perçu.

Un tel positionnement s’est manifesté de la part de l’élu lors du Conseil portuaire alors même qu’il a suggéré que toutes les passerelles ne soient pas équipées des mesures et moyens préconisés et envisagés. En particulier celles de la Darse Noroit, où selon Roland TABART, il n’y eut aucun vol. Une telle affirmation a suscité de vives réactions de contestation.


Nous redoutons que la position de cet élu puisse être susceptible de bloquer la décision des autorités portuaires visant à « faire fuir les délinquants » et « bloquer les accès ».


Pour le Crouesty, la CPM a par ailleurs fait part de la perspective de contrôles d’accès sur les pontons via Smartphones (portails gérés ?).


Les mesures annoncées seraient opérationnelles d’ici l’automne 2022. Le responsable en est Arnaud DEVYS.


L’ASUC et autres représentants de plaisanciers-usagers espèrent que d’ici là, le port du Crouesty et autres ports sera/seront épargné(s) par les vols.


Il a été demandé à la CPM d’informer les plaisanciers-usagers, au plus tôt et dès connaissance des vols éventuels, vigilance particulière en mars et sept-octobre.


Mais encore de contribuer à les accompagner dans la recherche de moyens d’équipements individuels de sécurité et de sûreté des bateaux stationnés à flot.


Par mesure de précaution, les gendarmes présents ont suggéré que chaque propriétaire d’un bateau stationné à flot prenne note du numéro de série de chacun des éléments du matériel de navigation électronique (étiquette, facture ou affichage écran).


A suivre... A surveiller...Sous réserve que les engagements de la CPM aient été fixés dans les conclusions motivées du Commissaire enquêteur de l’ENQUETE PUBLIQUE terminée depuis le 24 novembre 2021.


Bien sûr, l’ASUC s’en préoccupe et vous en informera dans une prochaine parution.

Ces conclusions sont d’ores et déjà consultables et accessibles sur le site Internet https://www.morbihan.gouv.fr/Publications/Enquetes-publiques/ARZON/Projet-de- valorisation-du-port-du-Crouesty-a-Arzon.


Article concernant les vols :


dans OUEST FRANCE

https://www.ouest-france.fr/economie/economie-de-la-mer/nautisme-les-ports-du-morbihan-de-nouveau-touches-par-des-vols-en-serie-e83c0d0c-26c1-11ec-b8e1-a5d0cfbb7050


dans la revue UPPM

UPPM revue - la trinité sur mer
.pdf
Download PDF • 452KB


Sincèrement, merci de vos lectures attentives.


Pour le Conseil d’Administration et le Bureau de l’ASUC

Maryse MASSULTEAU, Présidente de l’ASUC


112 vues0 commentaire